Bureau réglable en hauteur

Le principal avantage des bureaux réglables en hauteur est qu’ils permettent de placer facilement et rapidement le plan de travail à la hauteur idéale. Ces tables de bureaux sont particulièrement utiles lorsqu’elles peuvent être occupées par des personnes ayant des besoins différents, comme un enfant et un adulte.

Le mécanisme de régulation peut être manuel ou électrique. Bien que les tables électriques soient plus confortables, il est important de garder à l’esprit que les tables électrifiées contribuent à générer des champs électromagnétiques indésirables.

Un avantage des bureaux réglables est que les repose-pieds ne sont plus nécessaires. On réglera d’abord la hauteur de la chaise, garantissant un appui stable du pied, puis la hauteur de la table.

Travailler à la bonne hauteur, en plus de générer du confort, permet d’adopter des postures saines. Soutien stable du dos et des bras, épaules basses et détendues et angle de flexion des bras entre 95 et 105º.

Dimensions appropriées : profondeur et largeur

Afin de favoriser le confort visuel, l’écran doit être placé à une distance de 65 à 70 cm de l’œil. Pour cette raison, il est nécessaire d’avoir une table suffisamment profonde pour permettre de placer l’écran à la bonne distance. Une profondeur minimale de 80 cm est recommandée.

La table doit avoir suffisamment d’espace pour localiser les documents, équipements ou matériaux nécessaires. Par conséquent, pour une table de bureau, une largeur minimale de 120 cm et une largeur recommandée de 160 à 180 cm sont recommandées.

Structure stable et sans obstacle

La structure de la table doit être solide et stable pour éviter les vibrations ou les mouvements indésirables. Il est important que la partie inférieure de la surface soit exempte d’obstacles. S’il y a un obstacle quelconque (barres, plateaux), ceux-ci doivent être placés en dehors du rayon d’action du corps.

Les tables de bureau avec des barres ou des structures sous la surface peuvent appuyer ou entrer en contact avec les jambes, provoquant une gêne et conditionnant la posture. De plus, un contact répété avec des structures métalliques chargées électro statiquement peut provoquer une lésion appelée lipoatrophie semi-circulaire.

Il peut également arriver que les accoudoirs de la chaise entrent en collision avec la structure de la table. Cette situation empêche la personne de s’approcher de la table, et par conséquent conditionne la posture du corps et met notre dos en danger.

Couleurs claires et aspect mat

Afin de favoriser des contrastes adéquats qui génèrent un confort visuel, il est recommandé que la surface de travail soit dans des couleurs claires : bois clair, gris clair, en général, des couleurs douces qui ont un facteur de réflexion lumineuse moyen-élevé (40-70 %). Les couleurs très foncées et très claires sont déconseillés.

Pour éviter d’éventuels brillants ou reflets, il est préférable que la surface ait une finition d’aspect mat. Il est conseillé d’éviter les surfaces en verre ou en métal.

Des matériaux et des formes agréables au toucher

La surface doit être agréable au toucher et ne pas générer de contrastes thermiques élevés. Poser vos bras sur une surface froide, comme du verre ou du métal, n’est pas agréable. Les surfaces en bois sont une bonne option.